120 minutes

Nice à l'huile d'olive

Ana Sánchez
«J'ai découvert cette recette grâce à PiquiCes, qui a commenté qu'il en avait fabriqué plusieurs et que c'était celui que j'aimais le plus. Il vous suffit de parcourir les photos et les recettes de Piqui sur Facebook pour savoir que, si vous dites que c'est la meilleure des recettes, vous avez absolument raison dans le monde.

La recette peut être trouvée sur le blog “La cuisine de Auro«Et c’est une recette de María Noriega, donc merci à Piqui, Auro et María de nous l’avoir montrée.

C’est un plaisir de faire cette recette, les conserves de bonite sont longues mais elles ne sont pas excessivement sales ou vous ne pouvez plus les préparer. Pour remplir les bidons de 200 ml, nous vous demandons de couper le belle tranchée 5 centimètres (hauteur du bateau, en laissant quelques centimètres libres) et donc, au lieu d'avoir 12 ou 15 minutes d'ébullition, nous les avions 8 et ils sont sortis parfaits.

La publicité

Un beau poids de 5,5 ou 6 kg perd environ un kilo entre la tête et les viscères, puis le retrait est faible: la peau, la colonne vertébrale et les morceaux sombres. Les tranches sont nettoyées à la main, vous n’avez pas besoin de couteau ni de quoi que ce soit, une fois cuit, la viande se sépare très bien de la colonne vertébrale et la peau ressort toute seule.

Ingrédients:
Nous avons besoin de bidons hermétiques
Papier absorbant
4 ou 5 litres d'eau
100gr de sel par litre d'eau
Une tartera pour faire cuire la bonite
Une belle tranche de 5 cm dans le montant que vous souhaitez emballer

Préparation:
1.- Mettez une casserole avec 5 litres d’eau et 500 g de sel sur le feu (ajoutez le sel lorsque l’eau commence à bouillir, pour qu’il mette moins de temps à bouillir.
2.- Lorsque l'eau bouillera, nous mettrons la bonite dans la casserole et la laisserons. cuire 12-15 minutes.
3.- Tout en préparant quelques couches d'essuie-tout sur une table.
4.- Une fois cuit, retirez la bonite dans un bac et du bac dans le papier absorbant. Ils bouillent et mettent toutes les belles tranches sur le papier, et nous le laissons comme ça quelques heures.
5.- Nous leur demandons de libérer toute l'eau. Nous retournons les tranches et mettons du papier absorbant plus propre. Laissez sécher environ 12 heures. Ce que nous voulons, c'est être le plus sec possible.
6.- Le lendemain, le papier est trempé. Appuyez à nouveau avec plus de papier des deux côtés si vous voyez encore quelque chose de mouillé.
7.- La peau, les épines et la partie centrale rouge foncé sont enlevés. Il est clair que dans le centre, il est semi-brut. De gros morceaux de bonite sont placés dans les bateaux, de sorte qu’ils soient à environ 2 cm du sommet et qu’ils soient remplis d’huile (j’ai utilisé 0,4º d’olive). Je le laisse quelques heures au cas où il absorberait de l'huile et en aurait besoin de plus. La bonite doit être complètement recouverte d'huile.
8.- Je serre bien les couvercles et fais bouillir les bateaux dans un bain-marie pendant une heure. Quand je peux mettre la main à l'eau, je sors les bateaux, vérifie la fermeture des housses, je resserre à nouveau ... et c'est prêt.
Il faut attendre trois mois pour le consommer et cela peut durer jusqu'à deux ans. Plus longtemps il a été terne, plus il est riche.

* Les bateaux viennent de Juvasa.com